Formation

Télécharger votre dossier d’inscription CMIT 2016 ici :  pdf

 

DATES RENTREE 2016 pour la Formation CMIT


Lundi 29 Février à 8H00 au Centre de Formation à Auteuil pour les 1er Année
Mercredi 02 Mars à 08H00 au Centre de Formation à Auteuil pour les 2 eme Année

Équipe administrative et pédagogique : 

Alain Guarese : Directeur de l’AFMI, Coordinateur CMIT

Larissa Lethezer : Responsable logistique de la formation

Christine Josué : Animatrice pédagogique
Pierre Achache : Animateur pédagogique

Equipe enseignante :

Alain Guarese : Basse, Encadrement de groupe, Pédagogie, Socio-professionnel

Christine Josué : FM théorique, FM, Chant, Repiquage, Encadrement de groupe, Observation de cours

Jean Alphonse : Expression

Bruno Josué : Batterie, Pratique Collective-Ensemble de Percussions

Pierre Achache : Guitare, MAO, Harmonie, Culture Musicale, PC, Encadrement de groupes, Improvisation

Nicolas Arias : Piano

Sarah Briggs : Chant, Chorale

 Georgy et Austien Touyada, Vincent Djamali: Intervenants D.M.T.C.P.O 
 
Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

Pas de classe préparatoire en 2016

 

Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

 DSC_0047

 

 

 

 

 

PROMOTION 2016 CLASSE 1ère année

Première année (7)HOUALA GemaielPiano
GOROMERAN OlivierBasse
DOUNEZEK LudovicGuitare
BOATATE KOLE-KOLE JonasBatterie
DJOUATE LoganPiano
WHAAP JeffBatterie
NEIMBO GlenGuitare

 

Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

DSC_0017

 

 

 

 

 

PROMOTION 2016 CLASSE 2ème année

Deuxième
année (7)
THOMADRA BorisPiano
Henri GOPEBasse
QENEGEI JordanBatterie
MEINDU LucienBatterie
NEAOUTYINE AtéaPiano
POYGNENA Kéna EtienneBasse
GELIMA EmileBasse

 

Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

Pas de classe de troisieme année en 2016

 

PROMOTION 2015 CLASSE 3ème année

NOMS & PRÉNOMSINSTRUMENTSPROVINCE D'ORIGIN
3ème Année (9)
Cours le Jeudi au CMDNC/Vendredi
au CF
ARAMIOU MichelBasseNord
BELLOUMA JesunBatterieNord
DÉMÉNÉ MathaniaBasseIles
PASSA MarcelBatterieIles (Tiga)
TINI NelsonPianoIles
DALAP IvannovitchBatterieNord
HOYE JérémyBasseÎles (Maré)
LECREN AurorePiano acc chantNord
QENEGEI Ernest  
 
Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

Depuis 10 ans, l’AFMI a mis en place un partenariat avec le Conservatoire de Musique et de Danse, afin de former des professeurs de Musique de bon niveau, formation validée par le Certificat de Musicien Intervenant (CMIT). Ce partenariat correspond à la logique structurelle du Conservatoire qui a pour vocation de former des instrumentistes.
Poursuivant notre mission de développement de l’enseignement musical en particulier et artistique en général, nous proposons de pallier à un autre manque qui touche le domaine de l’animation culturelle. A l’heure actuelle, des artistes proposent ou sont appelés sur des ateliers d’animation et cela est souvent fonction de leurs disponibilités professionnelles.
L’action du Département des Musiques Traditionnelles sur le terrain , les crèches, les centres de vacances, les maisons de quartier ont besoin de personnes compétentes et professionnelles pour répondre aux demandes.
Grâce à la filière créée par le CMIT (Certificat de Musicicien Intervenant Territorial) nous avons pu identifier des ressources qui ne s’inscrivent pas dans la spécialisation de professeur d’instrument, mais qui ont la volonté de s’impliquer dans des actions où ils pourront communiquer leur passion.
L’action culturelle, qui s’inscrit dans une vision large par la dynamique qu’elle impulse (danse,théâtre, musique...) a besoin d’acteurs compétents à tous les niveaux de qualification.

LE PROJET

Le constat qui est fait dans le préambule nous a amenés à réfléchir à une action qui répond à ce besoin.

Mise en place d'une formation à temps complet pendant trois mois.

Pour entrer dans cette formation le stagiaire doit avoir validé au minimum une ou deux années de Prépa musique. Il est possible d'être admis sur dossier après entretien.

Pendant sa formation le stagiaire valide plusieurs modules pour lesquels interviennent des personnes ressources résidant en Nouvelle Calédonie: DUMISTES, comédiens, danseurs, spécialistes...

Certains modules «pointus» nécessitent l’intervention de professionnels missionnés par l'ADEM*. Ces personnes valideront l'obtention du Certificat.

Les cours qui sont donnés font alterner théorie et pratique sur le terrain. Cette formation rayonnera sur l’ensemble du pays par les actions en situation qui devront être mises en place selon les thèmes abordés.

L'AFMI possède toute la logistique nécessaire à cette formation: salles de cours, lieu d'hébergement.
La formation, la coordination et la gestion de cette opération sera faite par l’AFMI.

LE CONTENU DE LA FORMATION

EVEIL MUSICAL / démarche

1.1 - EVEIL MUSICAL : approche et sensibilisation
Le pourquoi de l’éveil musical et corporel, son rôle et ses apports. Ecoute, appréhension rythmique, créativité, expression, communication, travail sur la voix, le corps et les instruments Moyens pédagogiques et techniques : jeux, instrumentation, répertoires.

1.2 - L’ENFANT ET LES ACTIVITES D’EVEIL
L’apport des activités d’éveil dans le développement de l’enfant. Aspects psychomoteurs, cognitifs, affectifs, sociaux et du langage.

1.3 - EVEIL MUSICAL ET SCHEMA CORPOREL
Aider l’enfant à prendre conscience des différentes parties de son corps par l’utilisation de jeux musicaux variés. Analyser, à travers l’étude de l’activité ludique, le rôle du jeu dans l’organisation de la personnalité.

1.4 - LES BEBES ET LA MUSIQUE
Réflexion théorique sur l’importance de l’éveil musical dans le développement psychologique du jeune enfant. Conduites d’explorations vocales et d’objets sonores. Le jeu musical : aspect cognitif, affectif et relationnel.

1.5 - AUTOUR DE LA RENCONTRE DES CULTURES
Les enfants des familles migrantes. La dimension culturelle dans l’étude des interactions mère-enfant. Les lieux de vie (crèches, écoles maternelles) et la diversité culturelle.

1.6 - ASPECTS DU DEVELOPPEMENT PSYCHOLOGIQUE DU JEUNE ENFANT Réflexion sur le développement psychologique de l’enfant pendant les premières années de sa vie (0-5 ans), et sur l’importance de l’éveil musical dans ces processus évolutifs.Aborder certains aspects de l’évolution psychomotrice, cognitive et du langage, ainsi que le développement affectif et social de l’enfant.

- Sensibilisation à la construction de structures narratives et poétiques. - Exploration des rythmes et des sonorités du langage. - Dimension ludique et créativité langagière. - Mise en situation.

JEUX

2.1 - JEUX MUSICAUX
Découvrir les paramètres du son, l’organisation musicale en utilisant des matériaux divers, des accessoires, en jouant dans l’espace et en inventant des histoires musicales.

2.2 - JOUER AVEC LES RYTHMES
Travail sur le rythme des chansons, invention de rythmes à plusieurs. Jeux rythmiques utilisant le corps, la voix, les instruments. ..

2.3 - JOUER AVEC SA VOIX
Exploiter, transformer, inventer des chansons, jouer avec des textes, des mots, des mélodies. Réaliser des montages sonores.

2.4- JEUX AVEC LES INSTRUMENTS
Exploration des possibilités des instruments et des objets sonores. Comment exploiter toutes ces découvertes dans le travail avec des enfants.

8

2.5 - JEUX D’EXPRESSION THEATRALE
Pratique de formes mettant au premier plan le corps et la voix, les deux éléments expressifs, base du jeu théâtral. Thèmes abordés : l’improvisation avec ou sans paroles, l’imaginaire, le souvenir, la mémoire sensorielle en racontant une histoire, l’espace de jeu, l’espace hors jeu et le corps dans l’espace.

REPERTOIRES

3.1 - REPERTOIRE PARLE ET CHANTE
Jeux de doigts, chansons à gestes, formulettes, comptines, chansons à mimer... et l’exploitation possible de ce répertoire. Documents pédagogiques fournis.

3.2 - MUSIQUES A TRAVERS LE MONDE
Découverte de certains critères de base communs aux différentes cultures (matériaux, types de jeux...) et manipulation de quelques instruments ethniques. Travail du texte (sonorité des mots), du rythme et de la voix, montages instrumentaux à partir de comptines et de chansons de plusieurs pays.

3.3 – CHANTER, JOUER, DANSER
Découverte du répertoire traditionnel chanté/dansé utilisable avec les enfants. Initiation aux techniques de la mise en place et aux chorégraphies simples et variées. Présentation du répertoire traditionnel chanté/dansé. Apprentissage de quelques pas de base. Quelques explications sur la progression, l’interprétation et les variantes possibles. Applications avec les enfants.

3.4 - L’ENFANT ET LE CONTE
L’importance psychologique du conte, ses différentes fonctions. La communication et l’écoute. La dimension corporelle et le travail de la voix dans l’expression du conte. Le support du livre et de l’image. Propositions bibliographiques. Mise en situation.

3.5 - L’ENFANT ET L’EXPRESSION PLASTIQUE
A partir de productions d’enfants (dessins, peintures), analyser l’importance psychologique de l’expression plastique. - L’imagination créatrice ; corps, espace et graphisme. Aspects expressifs. - L’évolution graphomotrice chez l’enfant. - Organisation pratique des activités d’éveil.

MISE EN PRATIQUE

4.1 - LA FÊTE MUSICALE : APPROCHE PÉDAGOGIQUE Comment réaliser une fête ayant pour thème la musique.

4.2 - INITIATION AUX PERCUSSIONS
Approche technique et pédagogique des petites percussions (claves, tambourins, sistres, grelots...) pour développer l’expression musicale et rythmique.

4.3 – PERCUSSIONS CORPORELLES
Jeux de rôles, jeux rythmiques, chant, onomatopées, jeux de déplacement permettant d’affiner la perception des rythmes. Cette expérimentation ouvre sur l’improvisation et la transmission des rythmes, pulsations, polyrythmies avec l’aide du corps.

4.4 - AMENAGEMENT D’UN ESPACE SONORE
Créer un espace sonore dans la structure, qui peut être éphémère et/ou réutilisable. Savoir utiliser le mobilier, le matériel existant sur place ou du matériel facile à se procurer.

4.5 - REALISATION ET UTILISATION D’INSTRUMENTS
A partir de matériaux de récupération (liste fournie sur demande), fabriquer des objets sonores à souffler, frotter, pincer, frapper...et les exploiter en travaillant les techniques de production de son.

4.6- APPROCHE PEDAGOGIQUE DU DOCUMENT ECRIT ET SONORE
Ouvrages pédagogiques, recueils de chansons, comptines, jeux de doigts, jeux dansés, albums d’histoires prétextes à introduire des notions musicales, CD : comment les choisir et les utiliser.

4.7 - CONTE MUSICAL Illustration sonore d’un texte écrit, invention d’histoires musicales sans texte ou de musiques à partir d’une histoire dessinée : regard sur des supports de création faisant intervenir des paramètres musicaux, corporels, graphiques.

4.8 - ATELIER D’ECRITURE Atelier dont l’objectif est de donner les moyens d’écrire des textes (histoires, poèmes, comptines) qui serviront de support dans le travail avec des enfants : - Sensibilisation à la construction de structures narratives et poétiques. - Exploration des rythmes et des sonorités du langage. - Dimension ludique et créativité langagière. - Mise en situation.

4.9 - APPROCHE DU MOUVEMENT DANSE
Travail corporel spécifique (ne nécessitant pas de connaissances techniques) permettant la découverte du fonctionnement des différentes parties du corps et leur relation. À partir de différents supports (rythme, voix, tissu...), transformer les gestes fondamentaux et quotidiens en danse. Apporter des notions d’expression corporelle.

4.10 - MUSIQUE ET GRAPHISME
A travers des jeux musicaux variés, découvrir les différentes façons de lier musique et graphisme, le rapport entre la production sonore et sa représentation graphique, que ce soit vocale ou instrumentale, le développement de la créativité et de l’écoute. Ce travail graphico-musical peut être proposé dès la crèche, sur des supports très variés (sable, pâte à modeler, etc). Mais il a une grande place en école élémentaire, aidant les enfants à faire le lien avec l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. On y accède par une pratique très diversifiée, dans laquelle l’écoute et le travail corporel ont une grande place.

 

LE DEROULE DE LA FORMATION

La formation commence le 25 Avril et se termine le 18 Juillet 2014.
Cette formation représente au total 559 heures de cours (théoriques et pratiques). 301 heures sont faites par des ressources locales (Professeurs et Dumistes). Les 258 heures suivantes seront confiées à deux Formatrices de l'ADEM* qui apporteront les connaissances manquantes et valideront en finale la Formation.

JOURNEES TYPE:

Premier mois:
8h 9h : Echauffement corporel 9h 11h : FM Chant
11h 12h : atelier
13h 16h : atelier
16h 17h30 : Etude

Second mois:
8h 9h : Echauffement corporel 9h 11h : FM Chant
11h 12h : atelier
13h 16h : mise en situation 16h 17h30 : Etude

Troisième mois:
8h 9h : Echauffement corporel 9h 10h : Théorie
10h 12h : mise en situation 13h 16h : mise en situation 16h 17h30 : debriefing

* A D E M ( ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE L'EVEIL MUSICAL) agréé par le ministère de la jeunesse et des sports

Depuis sa création en 1984 l’Adem œuvre dans le but de favoriser le rayonnement et la démocratisation de l'éveil musical. Sa vocation première est de sensibiliser les enfants, le plus tôt possible dans leur vie, au monde des sons et des gestes.Nous sommes convaincus que cette découverte précoce permet l'expression des potentialités physiques et intellectuelles de l'enfant. Fondée sur le jeu, elle favorise la relation avec l’adulte et les autres enfants Cette démarche non élitiste contribue à insérer les enfants dans un projet artistique, et leur procure la possibilité de découvrir des univers esthétiques inconnus. Par le biais de cette activité, certains enfants timides ou en échec scolaire peuvent trouver une place et un autre mode d’expression qui leur permettra de mieux appréhender les activités scolaires. Nous intervenons donc de façon régulière dans des structures qui accueillent les jeunes enfants (crèches, haltes jeux, garderies, écoles maternelles et primaires, etc.) Les animateurs de l’association, issus de la Formation d’animateurs proposée par l’Adem, sont tous musiciens et pédagogues, mais ont des parcours divers, ce qui apporte une grande richesse à l’ensemble. Cette diversité est mise aussi en valeur dans le cadre de la formation continue, proposée tous les ans, dans le groupe d’analyses des situations professionnelles et dans les réunions d’animateurs, lieux de réflexion et de partage d’expériences Au fil des années, bien que notre activité principale reste dirigée vers les tout-petits et les enfants, l’Adem a développé d’autres pôles d’activités pour tous les publics ; adolescents, adultes, personnes âgées, milieux spécialisés. Dans cette perspective nous pouvons intervenir de façon ponctuelle ou régulière, avec des animations diverses, qui peuvent toucher des publics très différents (écoutes musicales, bals folks avec l’ensemble Tournevire notamment) D’autre part l’Adem propose des formations pour adultes, avec l’objectif de transmettre cette démarche, et de former les personnels souhaitant l’intégrer dans leur pratique. Dans ce cadre, la formation d’animateurs en éveil musical est une de nos « formations phares ».

Retrouvez le Compte rendu de l'ADEM sur le lien :

http://assadem.free.fr/caledonie/nouvelle_caledonie.htm

 

Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne
Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

Certificat de Musicien Intervenant Territorial (CMIT)

 

Les dossiers d’inscription accompagnés des pièces demandées, sont à retourner au Secrétariat du CMIT.
Vous pouvez également contacter le Secrétariat par téléphone au 46 20 00 pour toute information complémentaire.
Télécharger votre dossier d’inscription ici :
Certificat de Musicien Intervenant Territorial
--------------------------------------------------
Le CMIT est une formation diplômante dispensée par le Conservatoire de Musique et de Danse de la Nouvelle-Calédonie qui répond aux objectifs de rééquilibrage prévus dans l’accord de Nouméa.
Le Conservatoire s’est donné pour mission de former des musiciens intervenants spécialisés en musiques actuelles, capables de donner des cours dans toutes les structures d’enseignement de la musique de l’intérieur et des îles, en milieu urbain ou en tribu (Centres musicaux, ateliers au sein des établissements scolaires, maisons de quartier, écoles associatives).
Il a bénéficié de l’impulsion de la Mission aux Affaires Culturelles du Haut-Commissariat de la République et de l’adhésion des provinces et du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.
Cette formation en alternance peut s’adresser à des musiciens déjà en poste en tant que formateurs ou animateurs dans des structures musicales locales et leur propose d’acquérir une formation approfondie sur trois ans. Elle est également ouverte à des musiciens souhaitant s’orienter vers l’enseignement.
La formation a lieu une fois par semaine, les étudiants de tous horizons rejoignent les locaux du conservatoire pour 6 heures de cours divers : Formation musicale, technique instrumentale, musique d’ensemble, culture musicale, pédagogie, dispensés par l’équipe pédagogique du CMIT.
Cet enseignement de base est complété chaque année par des stages ponctuels plus ciblés :
- Technique instrumentale amplifiée avec des musiciens confirmés de groupes de musiques actuelles
- Stage de musique traditionnelle.
- Stage de technique vocale, avec la classe de chant et des intervenants extérieurs.
Le CMIT est un diplôme spécifique de la Nouvelle-Calédonie, il s’inscrit dans le plan de formation mis en place par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Il a reçu un accueil favorable de l’inspection des musiques actuelles et traditionnelles et de l’inspecteur en charge de la Nouvelle-Calédonie au Ministère de la Culture, (Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles).
Il a l’ambition de se révéler un passeport indispensable pour intégrer les structures musicales qui seront dans un avenir proche mises en place dans tout le pays.
Une année de préparation à l’entrée dans ce cursus est mise en place grâce au partenariat d’enseignement avec l’AFMI dans les centres de formation de l’intérieur et des îles . Un cours de préparation CMIT est également en place à Nouméa.
Un cursus complet de ces études a été mis au point, en relation avec le Centre de Formation des Musiciens Intervenants de Poitiers (CFMI), partenaire en métropole de ce projet. Un des objectifs prioritaire étant de permettre à certains titulaires du CMIT de poursuivre leurs études en métropole pour une formation plus complète au CFMI de Poitiers, débouchant sur l’obtention du DUMI (Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant). Ces études peuvent se réaliser au sein du plan « Cadre Avenir » établi en Nouvelle-Calédonie.
Cette formation mise en œuvre par le Conservatoire, financée à 50% par l’État et à 50% par les provinces et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a retenu toute l’attention de la Délégation au Développement et à l’Action Territoriale et du Haut Comité pour les Enseignements Artistiques. Elle fait partie des 44 actions sélectionnées dans le Bilan des DRAC (Directions régionales des affaires culturelles) pour l’Éducation Artistique et Culturelle en 2002, considérées comme exemplaires.

 

Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

1 -  CLASSE PREPA

La classe de préparation au CMIT (dite PREPA) est composée d’étudiants qui, après étude de leur dossier, présentent les pré-requis à la formation au métier de musicien intervenant.
Ces personnes pratiquent au moins un instrument, sont majeures, manifestent une envie de partager leurs expériences avec d'autres artistes et souffrent sur leur zone de résidence de l'absence d'enseignant en musique. Durant cette année, ils apprennent les bases théoriques de la musique (il n’est pas nécessaire de lire la musique pour entrer dans la formation), reçoivent des cours d’instrument et de culture générale.
Tout au long de l’apprentissage, l’étudiant cumule des points dans les différentes matières (contrôle continu) et trois fois dans l’année il est évalué en situation.
La troisième évaluation est celle qui détermine si l’étudiant possède les connaissances requises pour entrer en PREMIERE ANNEE.
En cas d’échec  il est proposé de redoubler l’année préparatoire afin d’acquérir les connaissances manquantes.
Les cours de la Classe PREPA sont donnés au Centre de Formation de l'AFMI.

2 – PREMIERE ET SECONDE ANNEE CMIT

Comme pendant l’année de PREPA, les étudiants suivent des cours théoriques et techniques au CMDNC. S’y ajoutent du chant, du travail en groupe, des stages et des ateliers spécifiques, notamment sur la pédagogie.
En fin de deuxième année, les étudiants sont orientés selon leurs compétences et souhaits.
En fin de ces deux années les personnes qui veulent faire le métier de musicien uniquement sont orientées vers la filière Conservatoire leur permettant de préparer un DFE et la Médaille. D’autres filières sont à l’étude.

3 -  TROISIEME ANNEE

Un tronc commun de pédagogie générale est suivi  par tous les étudiants puis selon leur(s) spécialité(s) ceux-ci apprennent à enseigner en situation sous la conduite du professeur spécialisé.
Quatre orientations :
1: Professeur d’instrument ;
2: Intervention en milieu scolaire ;
3: Encadrement de groupe ;
4: Pédagogie de “l’oralité” en vue d’intégrer le dispositif du Département des Musiques Traditionnelles et Chants Polyphoniques Océaniens (DMTCPO).
À l’issue de l’année ils présentent une série d’épreuves suivies d’un entretien devant un jury.

Présidé par le Directeur du CMDNC, ce jury, composé de représentants des institutions, du Directeur du CFMI de Poitiers, d'un directeur de Conservatoire métropolitain, d’un professeur du CMDNC et d’un représentant de l’AFMI, décerne le CMIT (Certificat de Musicien Intervenant Territorial) diplôme de niveau IV, qui donne accès au DUMI. En outre, les titulaires du CMIT peuvent entreprendre de poursuivre des études en formation continue : DFE ou DEM.

 
 
Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

Les enseignements s’organisent autour de modules :
1.    Formation Musicale (contrôle continu + épreuve finale)
2.    Pratique Individuelle (contrôle continu + épreuve finale)
3.    Pratique Vocale (contrôle continu + épreuve finale)
4.    Pratique Collective (contrôle continu + épreuve finale)
5.    Pédagogie (contrôle continu + épreuve finale)
6.    Culture Générale, Harmonie, Analyse, Nouvelles technologies (contrôle continu)

Formation musicale
-    Étude de la lecture (clé de Sol et Fa), Rythmes
-    Travail de l’oreille : Intervalles, Ecoute, Improvisation
-    Connaissance des tonalités
-    Théorie des accords
Pratique Instrumentale
Au choix : Clavier, Guitare, Batterie, Guitare Basse, Voix

Pratique Vocale 
-    Accompagnement et arrangement de chansons pour une ou plusieurs voix
-    Technique vocale
Pratique Collective
-    Constitution de groupes
-    Travail sur les pratiques d’ensemble
-    L’équilibre, la matière sonore
-    La création

Culture générale 
-    Histoire des musiques actuelles
-    Condensés d’histoire de la musique savante
-    Histoire du jazz
-    Musiques du monde
Harmonie, Analyse
-    Harmonisation gammes majeures et mineures
-    Substitutions, Voicing
-    Analyse de grilles d’accords
Nouvelles technologies
-    Initiation à l’informatique musicale
-    Traitement de son
-    Les machines
-    Internet
Pédagogie
-    cours de pédagogie fondamentale
-    tutorat
L’enseignement de la pédagogie proposé sous la forme de tutorat :
Les étudiants se verront proposer des analyses de leur enseignement en situation ; soit dans leur lieu habituel d’intervention, soit dans une autre situation. Les enseignements dispensés seront suivis par l’un des professeurs, tuteur, ou par une structure relais de type associatif ou non, liée au Conservatoire par convention, qui sera en charge de corriger et de proposer des solutions aux problèmes pédagogiques rencontrés. Les tutorats sont mis en place en troisième année d’études.
Des entretiens avec le tuteur auront lieu durant cette dernière année d’étude pour aborder les sujets ayant trait à la communication, la transmission des messages, les codages et décodages et la structuration de l’enfant.
Stages divers
Pendant la durée des études, des stages nécessaires aux connaissances spécialisées seront proposés : Master class, Stages MAC, Musique traditionnelle.

Déroulement des évaluations
L’évaluation des étudiants se fera dans deux contextes :
1.    Le contrôle continu (avec passage des modules harmonie, Culture générale, nouvelles technologies, au milieu de la deuxième année).
2.    Les épreuves terminales
Le contrôle continu est communiqué de façon semestrielle. Une grille de compétences, établie autour de l’assiduité, du travail personnel, de la motivation, des acquisitions techniques et du sens artistique est remplie par l’ensemble de l’équipe pédagogique en charge de la formation. Elle est visée par le directeur du CMDNC.
Une note supérieure à 10 entraîne le passage dans l’année supérieure, de 6 à 10 une possibilité de redoublement. La moyenne des notes des trois années compte pour 50% de la note terminale.
À l’issue de la troisième année, un examen constitué de trois épreuves terminales a lieu devant un jury constitué par le directeur du CMDNC, il est formé par :
-    Le directeur du CMDNC ou son représentant président
-    Un représentant du ministère de la culture ;
-    Un représentant du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ;
-    Un professeur appartenant a l’équipe de formateurs ;
-    Un professeur du CMDNC extérieur à cette équipe ;
-    Une personnalité appartenant au monde musical ;
-    Un représentant des structures relais pédagogiques (A.F.M.I).

Les épreuves finales porteront sur :
1.    La culture musicale (à huis clos)
•    Lecture de partitions de moyenne difficulté ;
•    Perception auditive ;
•    Culture des courants musicaux ;
•    Théorie.
2.    La production musicale :
•    Production individuelle : durée 10 minutes. Cette épreuve, ouverte au public, permet d’entendre les étudiants dans un programme de dix minutes, libre, portant un morceau imposé et un morceau au choix ou une création.

•    Production collective : durée 10 minutes. Cette épreuve, ouverte au public, permet d’entendre les étudiants dans un programme de dix minutes, libre, portant un morceau imposé et un morceau au choix ou une création.

•    Encadrement d'un groupe : durée 30 minutes. L’étudiant, placé devant un groupe cobaye de jeunes musiciens est chargé de faire travailler l’ensemble, avec le choix d’une pratique instrumentale d’ensemble ou une pratique vocale d’ensemble. L’évaluation se fera sur la qualité des conseils, la lisibilité du cours, la proposition d’objectifs et de méthodes de travail.

Un entretien de dix minutes devant l’ensemble du jury finalisera cette épreuve.

Les trois notes, de même coefficient, comptent pour 50% dans la note terminale.

Les étudiants ayant acquis une note supérieure à 10/20 se voient attribuer le Certificat de Musicien Intervenant Territorial.

 

Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

Qu’est-ce qu’un musicien intervenant ?

Ses missions :

Le musicien intervenant sait avant tout mettre ses compétences au service des enfants et des professeurs des écoles, lieux privilégiés de l’éveil et de l’accès à la culture pour tous. Musicien et acteur du développement culturel territorial, il sait aussi initier des projets artistiques, encadrer les pratiques amateurs et développer des partenariats avec diverses structures.

 

Le musicien intervenant est une personne ressource sur son territoire. Intégré à l’équipe d’enseignants-musiciens des écoles de musique, ou salarié d’une association, ou d’une collectivité, il contribue à un enseignement partagé de la musique en intervenant essentiellement à l’école maternelle et élémentaire ou à l’école de musique. Il inscrit son action dans le cadre d’une politique culturelle territoriale en intervenant aussi, selon les besoins et ses centres d’intérêt, dans les maisons de quartier, les associations culturelles, les crèches, les hôpitaux, les centres socioculturels, les scènes locales, les orchestres en région... en lien avec les équipes d’encadrement.

 

Son action se conçoit dans le cadre d’un projet territorial d’éducation artistique où enseignement spécialisé, éducation, pratiques amateurs, diffusion et création se développent de manière cohérente au profit du plus grand nombre de citoyens et de la diversité esthétique.

 

Ses compétences :

Pourvu d’une solide formation musicale initiale et ayant acquis une formation spécifique aux différents aspects du métier, le musicien intervenant est ouvert à une pluralité de cultures et de styles musicaux, tels que :

 

musiques de tradition populaire, chanson, musiques classique et contemporaine, jazz, musiques actuelles, musique improvisée.

 

L’éventail de ses compétences l’amène à chanter, jouer d’un instrument, diriger, inventer des musiques, etc. Il participe également à la conception de spectacles musicaux et en pilote la réalisation.

Il donne, par des démarches dynamiques et inventives et grâce à sa connaissance de la gestion des groupes, le désir et les moyens d’accéder à la musique. Il développe une pratique artistique vocale et instrumentale où les activités d’interprétation, d’écoute et d’invention se conjuguent pour assurer, en partenariat avec les enseignants des écoles, une éducation musicale de qualité.

 

Sa connaissance des institutions et de la gestion de projets permet au musicien intervenant de nouer des relations professionnelles avec différents partenaires et de mener avec eux des actions artistiques et culturelles diversifiées. C’est un professionnel au service des collectivités territoriales.

 
Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne
Déposez vos fichiers pour les mettre en ligne

Cliquez sur l'image pour télécharger le contenu.

EMPLOI DU TEMPS

 1ere Année : pdf 2ème Année : pdfD.E.M : pdf

 

REGLEMENT INTERIEUR : pdfCURSUS FORMATION 2015 : pdf